Brevet de Technicien Supérieur Diététique

Le titulaire du brevet de technicien supérieur « Diététique » est un professionnel de la santé en matière de nutrition. […]

Accès à la formation :

Le BTS Diététique est accessible à tout titulaire d’un baccalauréat ou un titre de niveau 4.

Il convient également de :

  • S’intéresser aux questions liées à l’alimentation, la nutrition, l’équilibre alimentaire, le conseil et les techniques culinaires, la prévention et le soin des maladies liées à l’alimentation
  • Disposer de compétences dans les disciplines scientifiques, principalement en sciences biologiques (physiologie humaine, microbiologie, biochimie ….) ou avoir un esprit scientifique
  • Disposer de compétences relationnelles : écoute, communication, permettant d’adapter son discours et sa posture à la situation et aux interlocuteurs (patient, équipe médicale et paramédicale)
  • S’exprimer et communiquer correctement à l’écrit et à l’oral pour s’inscrire dans un travail en équipe et pour échanger avec des interlocuteurs internes et externes
  • Disposer de capacités d’organisation et d’autonomie

Accès sur dossier, tests et entretien de motivation.

BLOCS DE COMPETENCES 

RNCP35523BC01 – Economie et gestion appliquées aux activités relevant de la compétence du diététicien

RNCP35523BC02 – Maîtrise des secteurs et des activités professionnelles du diététicien

RNCP35523BC03 – Proposition d’une alimentation adaptée à une situation donnée

RNCP35523BC04 – Mise en œuvre d’activités technologiques d’alimentation

RNCP35523BC05 – Bases scientifiques de la diététique

RNCP35523BC06 – Bases physiopathologiques de la diététique

Le diplôme d’état du Brevet de Technicien Supérieur en Diététique est délivré sous l’autorité du MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE en date d’échéance d’enregistrement au 31-08-2024.

RNCP35523 – BTS – Diététique – France Compétences (francecompetences.fr)

Et après le BTS ?

Poursuite d’études en 3ème année vers un Bachelor ou une Licence.

Possibilités de se former avec des modules complémentaires.

Notre pédagogie se base sur les principes de la pédagogie active et la pédagogie du Réseau des MFR.

Différentes techniques pédagogiques (jeux de rôle, mises en situation, étude de cas, échanges de pratiques, supports vidéos, sorties…)

Différentes organisations de travail (en groupe, sous-groupe, en individuel…)

Multimodalités pédagogiques

Évaluation de l’acquisition des compétences et connaissance en contrôle continu

Examen blanc

Épreuves ponctuelles

Examen Final

Formation en temps plein et vacances scolaires.

Durée des stages :

Dans le cadre du BTS, les stages en entreprise sont obligatoires. Sauf en cas de positionnement accepté par le Rectorat.

Stage en restauration collective 5 semaines en première année  (3 semaines minimum dans la même entreprise)

Types de structures : 2 structures différentes dont une pour bien-portants, institution, municipalité, entreprise… Un stage en liaison froide et un stage en liaison chaude sont conseillés. La présence d’un diététicien n’est pas obligatoire.

Objectifs : apprendre les techniques d’élaboration des repas, la distribution des repas, la gestion et l’organisation des moyens humains et matériels d’une collectivité

Stage optionnel 5 semaines en fin de première année

Types de structures : Libre. Restauration collective, structure de santé publique, industrie agroalimentaire, cabinet libéral…

Stage en diététique thérapeutique 10 semaines en seconde année (5 semaines minimum dans la même structure)

Types de structures : Etablissement d’hospitalisation ou de cure. La présence d’un diététicien (maître de stage) est obligatoire.

Objectifs : apprendre à vous occuper de la prise en charge diététique des patients

Compétences attestées :

– Exploiter le cadre architectural et le matériel déjà existants du service alimentaire

– Apporter des éléments spécifiques lors de la conception du cadre architectural des services alimentaires

– Elaborer les plans alimentaires et les menus adaptés aux membres de la collectivité

– Adapter les menus de base de la cuisine centrale à des régimes standards définis

– Conduire et réaliser un bilan alimentaire la prescription médicale, aux goûts et à l’environnement socio-professionnel du sujet

– Adapter l’alimentation habituelle qualitativement et quantitativement en utilisant éventuellement les produits destinés à une alimentation particulière

– Concevoir et rédiger un questionnaire d’enquête de motivations, de consommation dans un but commercial ou à des fins préventives

– Exploiter les résultats en vue des finalités de l’enquête

– Réaliser une fiche technique standard assurant la fiabilité des techniques, la constance des quantités et des qualités organoleptiques et nutritionnelles des préparations

– Concevoir des documents techniques (fiches techniques de produits, d’étiquetage…)

– Participer à la politique de communication en matière de lancement et de promotion des produits alimentaires

– Rédiger un article, une note d’information, concevoir une affiche

– Rédiger un rapport

– Prendre en charge les achats en fonction des besoins de la collectivité et des offres du marché

– Adapter une méthode de gestion des stocks aux exigences de la collectivité

– Proposer un choix de préparations qui présentant les qualités nutritionnelles et organoleptiques optimales, respecte le budget

– Participer dans le cadre alimentaire à l’élaboration d’un compte d’exploitation prévisionnel ou d’un budget

– Savoir orienter la décision en matière de fabrication et de commercialisation des produits

– Participer à la prévision et à la planification des besoins qualitatifs et quantitatifs en personnel

– Apprécier le marché potentiel de la zone de chalandise

– Dégager les critères de choix de la forme juridique adaptée au commerce envisagée

– Utiliser les principes élémentaires en matière de comptabilité générale, gestion de trésorerie, documents commerciaux

– Porter une appréciation critique sur l’hygiène et la sécurité par référence aux textes réglementaires

– Contrôler les conditions de réalisation des préparations en collaboration avec le chef de cuisine

– Organiser et contrôler la réalisation de préparations diététiques ou l’adaptation de préparations fournies par la cuisine centrale pour des régimes particuliers

– Organiser et contrôler la distribution des repas dans l’ensemble de la collectivité, sur place ou à distance, immédiate ou différée dans le temps, dans le respect des textes réglementaires

– Déterminer la consommation alimentaire et en déduire des conclusions intéressant la gestion et/ou la nutrition

– Transmettre des informations adaptées à un public donné en utilisant les moyens didactiques appropriés

Culture générale et expression

Langue vivante étrangère : anglais

Bases scientifiques de la diététique

Bases physiopathologiques de la diététique

En sortie de formation, le titulaire du BTS Diététique peut ainsi prétendre à des postes tels que :

  • Diététicien
  • Responsable qualité agroalimentaire
  • Agent de prévention des risques alimentaires
  • Conseiller alimentaire
  • Diététicien du sport
  • Contrôleur qualité (secteur de l’alimentation)
  • Collaborateur en secteur paramédical

Première session en 2026

  • Taux de réussite à l’examen
    N/CN/C
  • Taux de satisfaction
    N/CN/C
  • Taux d’insertion dans l’emploi
    N/CN/C
  • Nombre d’interruption
    N/CN/C
  • Nombre de continuité en formation
    N/C
  • Apprentissage
    N/CN/C

Première rentrée en septembre 2024.

Tarifs : nous consulter pour un devis.